Retour aux exemples

Musique et totalitarismes : la musique dans les camps de concentration des régimes autoritaires européens du XXe siècle

Interview avec Forum "Voix Etouffées"

1. Pourriez-vous décrire votre projet en quelques lignes ? (objectifs, partenaires, activités organisées,…)

Le projet « Musique et Totalitarismes » vise à développer chez les publics européens les plus larges une conscience de l’histoire des régimes autoritaires du XXe siècle, à travers le caractère symptomatique de la répression opérée par ces différents systèmes à l’encontre des musiciens de leur époque dans le lieu d’enfermement spécifique que constitue le système concentrationnaire.

Le projet s’appuie sur une exposition documentaire portant sur le thème “Musique et Totalitarismes: la musique dans les camps de concentration des régimes autoritaires européens du XXe siècle”, autour de laquelle seront organisés des tables rondes et rencontres en présence de témoins directs de cette époque ainsi que des concerts destinés à représenter les œuvres des compositeurs persécutés dans ce cadre.

Itinérant, ce projet sera amené à tourner dans plusieurs Etats membres représentatifs d’un mouvement autoritaire ou s’étant caractérisés par leurs relations avec les régimes totalitaires du XXe siècle, et ayant installé sur leur sol des camps de concentration aux fonctions diverses. L’exposition et les évènements connexes seront adaptés en fonction du pays où ils se tiendront.
Le projet comprend en outre un colloque international à Strasbourg, au cours duquel les experts présents seront amenés à mettre en regard les systèmes concentrationnaires européens, leurs fonctions respectives ainsi que le rôle de la musique en leur sein.

Au-delà de la seule transmission d’une conscience historique des totalitarismes du XXe siècle, le projet « Musique et Totalitarismes » s’appuie sur une approche mémorielle “raisonnée et positive”, induite par l’alliance des lieux de mémoire, de la réflexion philosophique et de la musique. Ce faisant, il souhaite apporter aux différents publics visés une compréhension de l’apport considérable représenté par la construction européenne, en particulier au regard de l’établissement d’une paix durable au sein de ses frontières.

2. L’organisation d’un projet avec différents partenaires européens réserve toujours des surprises ! Auriez- vous une anecdote particulière à raconter ?

Le projet « Musique et Totalitarismes » s’appuie sur une exposition documentaire sur la musique dans les camps de concentration, visible dans les locaux strasbourgeois du Forum Voix Etouffées et destinée à tourner dans les différents pays partenaires. Cette exposition est également sollicitée par des institutions extérieures au projet européen et a failli partir en Bretagne alors qu’elle devait être visible au même moment au Camp des Milles à Aix-en-Provence ! D’où la nécessité d’établir un calendrier des différents événements du projet !

3. Avez-vous un ou des conseil(s) à donner aux futurs porteurs de projet qui souhaiteraient déposer une demande de subvention dans le cadre du programme « L’Europe pour les citoyens » ?

Etablir un calendrier des opérations prévues dans le cadre du projet, anticiper et organiser en amont les différents événements !